::: www.coderouge.com :::

Site non officiel de la sécurité incendie à Montréal

Territoire protégé

Le Service de sécurité incendie de Montréal voit à la protection de l'île de Montréal, qui comprend la Ville de Montréal et ses 19 arrondissements ainsi que 15 autres villes liées de l'agglomération. L'agglomération de Montréal compte plus de 1,9 million d'habitants dont un peu plus de 85% demeurent dans la Ville de Montréal, les autres demeurant dans les villes liées. On dénombre plus de 800 000 logements dont plus des deux tiers sont locatifs et qu'ils logent en majorité dans un bâti urbain relativement vieux ou vétuste.

Géographiquement, l'agglomération se présente comme une immense île qui s'étend sur une superficie de 500 kilomètres carrés, dont un peu plus de 266 kilomètres de rives accessible tout autour. Quelques îles de superficie moindre sont aussi liées à l'agglomération dont l'île-des-Sœurs, l'île-Bizard, l'île-Sainte-Hélène ainsi que l'île-Dorval. Dix-sept ponts et un tunnel pour accéder à l'île, six autoroutes et deux collectrices permettant la traversée de l'île ainsi que des centaines de rues compose son réseau routier. Montréal comporte 33 kilomètres de réseau piétonnier souterrain, tous interreliés comportant corridors, places intérieures, commerces et tunnels reliant plusieurs bâtiments et tours à bureaux du centre-ville ainsi qu'un réseau de métro de 66 kilomètres est accessible par 64 stations situées sur son territoire.

Les constructions contiguës et vieillissantes, les hangars collés aux bâtiments, les rues étroites, le stationnement sur rue et la diversité des comportements, surtout dans les secteurs plus défavorisés, sont des problèmes particuliers de la sécurité incendie, majoritairement concentrés dans les secteurs centraux de l'île; d'ailleurs, c'est dans ces secteurs que les pertes sont les plus importantes. Certains secteurs de l'agglomération, le Cap Saint-Jacques ainsi que l'île-Bizard, sont dépourvus de sources d'alimentation en eau, ce qui rend l'extinction plus complexe : l'utilisation de camions citernes est alors requise. De plus, le Port de Montréal, l'Aéroport Internationale Montréal-Trudeau ainsi que la cour de triage ferroviaire à proximité, le secteur industriel pétrochimique de l'est de l'île, le réseau souterrain comportant entre autre le Métro et les grands axes routiers représentent quelques-uns des risques particuliers du territoire.

Autre caractéristique pour une ville de l'importance de Montréal. Les jours ouvrables de semaine, on estime à 400 000 la population de l'arrondissement Ville-Marie. Une augmentation de plus de 400% de la population par rapport aux résidents de l'arrondissement se produit alors que 325 000 non-résidents convergent vers le centre-ville pour leur journée de travail. L'impact est majeur sur la manière d'assurer la sécurité incendie au centre-ville.

Montréal a un climat de type continental. Le passage des saisons crée des variations climatiques tout au long de l'année. Les quatre saisons influent non seulement sur les paysages, mais aussi sur le mode de vie des citoyens et sur leur comportement pouvant affecter la sécurité incendie, par exemple en ce qui concerne le chauffage des domiciles ou le déneigement des rues. Il arrive aussi que le territoire soit soumis à de brusques fluctuations climatiques, avec des extrêmes en été et en hiver variant de moins 30°C à plus de 30°C.

info at coderouge.com

Copyright © 1999-2017 www.coderouge.com / Tous droits réservés